J’apprends l’italien !

mardi 9 juin 2015 par Rédaction

Quel intérêt d’apprendre l’italien ?

L’Italie est un pays magnifique, d’une grande richesse culturelle et artistique, qui a influencé nos poètes (La Pléiade), nos peintres, nos savants et nos rois. Les échanges se poursuivent de nos jours, la présence italienne dans le monde est auréolée de prestige. (Renzo Piano, Ferrari, Benetton, Gucci, Dolce&Gabbana,..)

Nos deux pays sont liés par leur histoire, par des mouvements de population. Beaucoup de français portent un nom italien…

Au quotidien, dans notre assiette ou au restaurant, au supermarché, le goût est à l’Italie. La nutella, La pasta, La pizza, le jambon d’Aoste ou de Parme, le parmesan… L’Italie est la seule rivale culinaire de la France. L’Italie, c’est aussi la passion du sport : il calcio, les voitures prestigieuses (Alafa Romeo, Ferrari), les motos…

Enfin, l’Italie est le second partenaire économique de la France depuis des années. Les échanges vont croissants. Ce sont les deux cultures méditerranéennes les plus proches.

L’italien au lycée Marguerite de Navarre

Au lycée Marguerite de Navarre, l’italien est enseigné :

- en langue vivante 2, pour les élèves ayant débuté au collège,
- en langue vivante 3, pour les élèves qui commencent à l’apprendre en seconde.

Professeur en exercice : Madame Savi, agrégée de l’Université.

Les italianistes peuvent poursuivre leur apprentissage de la langue de Dante en 1ère et en terminale et dans toutes les séries (L, ES, S).

En outre, les élèves de la section italien sont impliqués dans de nombreux projets culturels : voyages en Italie bien sûr, mais aussi découverte du cinéma italien, du théâtre, de la danse, de l’opéra …

Apprendre l’italien, ce n’est pas seulement maîtriser une langue, c’est s’approprier une culture infiniment enrichissante.

JPEG - 21.2 ko
Des élèves du lycée Marguerite de Navarre visitent Venise

Echanges, ouverture culturelle et artistique

Le lycée Marguerite de Navarre a organisé de nombreux échanges avec des établissements italiens, à Messine, Forli, Venise ...
Par ailleurs, depuis plusieurs années, dans le cadre du dispositif "Aux arts lycéens", des ateliers théâtre sont organisés, encadrés par la Cie Pace, aux côtés d’autres artistes (musiciens, écrivains...) qui ont abouti entre autres aux représentations suivantes : Cabaret napolitain Tazza e caffè, A propos d’Arcimboldo : cabinet de curiosités, Gelosia : le drame vériste.

JPEG - 223.9 ko
A propos d’Arcimboldo : cabinet de curiosités
Salle Simone Weil, Lycée M. de Navarre

De l’Italie

1. Géographie

Péninsule de l’Europe méridionale baignée par la mer Méditerranée, l’Italie partage ses frontières continentales au nord avec la France, la Suisse, l’Autriche et la Slovénie. Elle est composée de 20 régions dont deux îles : la Sicile et la Sardaigne.
Le pays est montagneux : les Apennins forment comme une épine dorsale du nord au sud. Au sud-ouest, plusieurs volcans sont toujours en activité : le Vésuve (près de Naples) et l’Etna (en Sicile).

2. Histoire, quelques dates

VIIIe siècle avant notre ère : fondation de la cité de Rome qui accroît peu à peu sa zone d’influence à l’ensemble de l’Europe.

476 : chute de l’Empire romain d’Occident.

1122-1250 : les puissantes cités du Nord de l’Italie sont contraintes à prendre part à la lutte entre la papauté et l’empereur ; elles se divisent en une lutte fratricide entre guelfes et gibelins. Les cités rivales de Venise, Gênes, Florence, prospèrent grâce au commerce avec l’Orient.

XIVème-XVème siècles : renaissance littéraire, artistique et scientifique dans le nord de l’Italie. C’est l’apogée des cités-Etats comme Florence, qui devient le centre culturel de l’Europe sous le règne des Médicis.

JPEG - 49.6 ko
Domenico di Michelino, Dante con in mano la Divina Commedia, Santa Maria del Fiore, Florence (1465)
Le poète, présentant son ouvrage ouvert, se tient devant le paysage symbolique de la Divine Comédie : à gauche, l’enfer ; au fond, le paradis, auquel mènent les sept cercles du purgatoire ; à droite, la ville de Florence.

1494-1559 : les guerres d’Italie opposent la France à l’Empire des Habsbourg. La victoire finale des Habsbourg marque le début de la domination espagnole sur la péninsule.

1713 : par le Traité d’Utrecht, l’Autriche hérite des possessions espagnoles en Italie.

1796 : début de la campagne d’Italie. Bonaparte y fonde une République-sœur, qui sera plus tard incorporée à son Empire.

1870 : la prise de Rome par les troupes du roi Victor Emmanuel II marque l’achèvement de l’unification italienne, commencée en 1848 avec l’essor du mouvement nationaliste (Risorgimento) jusqu’à la proclamation du Royaume en 1861.

29 octobre 1922 : Benito Mussolini accède au pouvoir après la Marche sur Rome. Il met en place une dictature fasciste et entre guerre en 1940 aux côtés de l’Allemagne nazie. La résistance armée des partisans s’accroît.

2 juin 1946 : proclamation de la République. Depuis cette date, la vie politique italienne est restée longtemps marquée par une certaine instabilité gouvernementale. Les années 70 ("années de plomb") sont troublées par des violences terroristes d’extrême-gauche et d’extrême-droite.

3. Culture

La culture italienne, foisonnante et riche, constitue l’un des fleurons et des aiguillons de la culture mondiale depuis la Renaissance, lorsque la prospérité des cités-Etats, jointe à la redécouverte du patrimoine antique, suscitèrent parmi les plus grands chefs-d’œuvre de tous les temps. Parmi ces génies, Michel-Ange, sculpteur du David de Florence et peintre de la chapelle Sixtine, rend au modelé du corps humain une force et une perfection splendide.

La litanie des grands peintres et sculpteurs italiens, Piero della Francesca, Botticelli, Raphaël, Caravage, Léonard de Vinci, semble presque infinie. Mais cet héritage pictural ne se limite pas aux siècles passés. Plus près de nous, le XXème siècle a fait surgir de grands artistes comme Modigliani (1884-1920) ou Giorgio de Chirico.

Du côté de la littérature, la richesse est la même, de Dante à Buzzati ou Sciascia. Elle est illustrée par de grands hommes politiques : César, Cicéron, Sénèque, Marco Polo, Machiavel. Carlo Goldoni (1707-1793) modernise la commedia dell’arte ; deux siècles plus tard, Pirandello engage une nouvelle révolution théâtrale ; la musique italienne franchit les frontières avec Vivaldi, Bellini, Verdi.

Depuis cinquante ans, l’Italie a apporté une contribution très importante au cinéma mondial, à partir du réalisme italien de Rossellini. Fidèle à la tradition d’un art à la fois populaire et exigeant, le cinéma italien a trouvé en Fellini un esthète incomparable.

Quant au cinéma italien, on ne présente plus Visconti et plus récemment Bertolucci. L’œuvre originale et complexe du poète et cinéaste Pier Paolo Pasolini, au destin tragique, est à la fois marqué par la convergence de traditions culturelles artistiques et populaires spécifiquement italiennes et d’un engagement politique et artistique qui était attaché à décrire, représenter et modifier l’Italie en cours de modernisation des années 1970.

JPEG - 57 ko
Silvana Mangano
Riz amer (1949) chef d’oeuvre de Giuseppe De Santis

4. Economie

Même si les différences sont aujourd’hui moins frappantes, l’Italie présente toujours deux profils contrastés : le Nord industriel et dynamique, (notamment grâce aux grandes firmes comme FIAT ou Pirelli) tranche avec le Sud (Mezzogiorno) plus rural, aux taux de chômage élevés.

L’Italie connaît depuis 2004 d’importantes difficultés économiques qui font d’elle le "grand malade" de l’Europe occidentale. Ses nombreuses PME souffrent de la compétition internationale et le pouvoir d’achat est au mieux stagnant. La hausse des déficits budgétaires a valu à Rome l’ouverture par la Commission, en 2005, des procédures prévues par le Pacte de stabilité et de croissance.

5. L’Italie dans l’Union Européenne

L’Italie est l’un des six pays fondateurs des Communautés européennes. Les traités instituant la Communauté économique européenne et Euratom ont été signés à Rome en 1957.

L’Italie a toujours œuvré pour l’approfondissement de la construction européenne. La présidence italienne, au cours du deuxième semestre 1996, a contribué à l’ouverture des discussions ayant abouti au traité d’Amsterdam et à l’instauration d’Europol.

Au cours des dernières années, l’Italie s’est attachée à promouvoir une plus grande intégration, notamment dans les domaines judiciaire et militaire.

L’Italie compte 72 députés au Parlement européen et dispose de 29 voix au Conseil.


Nous suivre sur Twitter| Contact | Plan du site | En résumé | | ENT | Rechercher sur ce site | Mentions légales

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Réalisations pédagogiques  Suivre la vie du site Italien | Site réalisé avec SPIP 3.1.1

Logo Académie Logo Région Centre