Skip to content

Accueil > Médias lycéens > Reporters à la COP 28 : Les Terms HGGSP > Résumé du 30 Novembre au 2 Décembre

Résumé du 30 Novembre au 2 Décembre

Par Auguste, Berkan, Camille, Kaïss et Maxence.

samedi 2 décembre 2023, par Valentin BOUQUIN

La COP28 est officiellement ouverte. Les premiers débats ont commencé à Dubaï. Aujourd’hui, Auguste, Berkan, Camille, Kaïss et Maxence raconte les débuts d’une nouvelle COP, sous la forme d’un podcast.

Résumé du 30 Novembre au 2 Décembre : podcast
Par Auguste, Berkan, Camille, Kaïss et Maxence.

Voici le script :

La COP28 est officiellement ouverte. Les premiers débats ont commencé à Dubaï. Voici un résumé des trois premiers jours.

Première victoire, dès le 30 novembre : l’adoption du fond « pertes et dommages » dont le principe avait été adopté lors de la COP27. Il s’agit ici d’aider les pays les plus vulnérables à financer les dégâts irréversibles dus au réchauffement climatique. Plusieurs pays ont promis de participer au financement de ce fond, dont la France, qui promet une enveloppe de 100 millions d’euros. Le lendemain, vendredi 1er décembre, a débuté le sommet de l’action climatique où 176 dirigeants de pays se sont réunis pour exposer leurs attentes et leurs ambitions. A cette occasion, le président Emmanuel Macron a demandé aux autres pays du G7 de montrer l’exemple et de mettre fin à l’utilisation du charbon. Par ailleurs, 134 pays ont signé un engagement pour inclure l’agriculture et l’alimentation à leur plan climatique d’ici 2025. On notera le refus de l’Iran de participer au sommet en raison de la présence d’Israël.

Le samedi 2 décembre, un engagement majeur a été pris pour tripler les capacités des énergies renouvelables d’ici à 2030. Cet engagement a été signé par 118 états. Hélas, les plus gros émetteurs de gaz à effet de serre, dont la Chine et la Russie, ont refusé de signer cet accord. De plus, une vingtaine de pays, dont la France, les États Unis, le Canada et le Japon, ont appelé à tripler la capacité nucléaire mondiale d’ici à 2050. Enfin, 50 entreprises pétrolières ont signé une charte pour « décarboner » leurs opérations d’ici à 2050. On notera les désaccords qui persistent autour de la question des combustibles fossiles. Certains souhaitent une transition totale au profit des énergies renouvelables. D’autres, comme les États Unis, souhaitent une réduction de ces combustibles fossiles.

Lycée Marguerite de Navarre 50 rue de Vauvert 18024 Bourges Cedex - Tél. 02 48 67 81 40 courriel : ce.0180006j@ac-orleans-tours.fr